• Accueil

    Bonjour

    Dans ce blog vous trouverez mes romans.

    Les romans sont : 

    1. La française et l'allemande
    2. La Gardienne de Kakunoh
    3. Les carnets de Shimy :le combat de toute une vie
    4. L'obscurité d'un destin inévitable
    5. Les périls de catalahielle

    J'espère qu'ils vous plairont.

    Par ailleurs, si vous voulez faire des illustrations, des romans, il suffit de vous présenter dans la rubrique "Recherche d'écrivains et dessinateurs".

    Bonnes lectures,

    étoile crépusculaire et toute l'équipe

  • (Avant que vous lisiez ma fanfic', je tiens à préciser que ça parle des Légendaires, que ça date d'un petit moment, que c'est Shimy qui raconte l'histoire, mais surtout, QUE JE NE SUIS PAS FLEUR BLEUE !! Compris ?)

     

    Je n’arrivai plus à comprendre pourquoi j’avais fais ça. Pourquoi m’étais-je dénoncée ?
    Peut-être que tu étais seulement la personne la plus importante à mes yeux, Gryf. Cela expliquerait peut-être un jour, pourquoi je me suis sacrifiée pour toi. Tout simplement parce que je t’aime, et que ce serait bien la première fois qu’un amour sois partagé, pour moi.
    Pourtant… Tout mon être me disait de ne rien dire, de te laisser mourir…
    Mais je ne l’ai pas écouté. J’ai suivit mon instinct, j’ai écoutée mon cœur.
    J’aurais tant aimé que tu fasse la même chose pour moi… Un jour, peut-être ? 
Qui sait de quoi l’avenir sera fait ?
    En tout cas, je n’était plus vraiment dans une très bonne situation.

     

     

    – « Pfiou ! Tu me rappelle tant d’aventures et de moment difficiles, toi ! » Dit-je en regardant mon carnet.


    Je le rouvrit, prit un second stylo, et commença à conter la suite de mes aventure, pensive…

     

     

    Élysio, remarquant ma mine attristée, prit un malin plaisir à me regarder souffrir en silence, souffrir, au fond de moi. Il sourit. Plus j’éprouvais de la tristesse et du remord, plus cela le rendait joyeux.
    Des larmes de tristesses coulèrent sur mes joues.

     

    Gryf se réveilla, à moitié sonné, persuadé d’avoir dormi longtemps.

     

     

    « Danaël ? Jadina ? Razzia ? Ténébris ? Mais… ? Où est Shimy ? » S’inquiéta-t-il.

     

     

    Danaël passa sa main derrière sa nuque, un peu honteux. Il bafouilla :

     

     

     

    « Shimy ? Eu… Ben… À vrai dire… Hum… Elle… Eu… Allée cueillir des champignons pour le dîner, oui !! Quelle tête en l’air je fais ! »

     

     

    Gryf ne parut pas véritablement convaincu. Il répéta :

     

     

    « Où est Shimy ? »

     

     

    Danaël soupira. Il avoua finalement :

     

     

    « Elle a été enlevée par un mage noir nommé Élysio, il a 2 jours. On ne sait pas dans quelle direction ils sont partis, tout ce que l’on sais, c’est que Shimy t’a sauvé la vie : elle s’est sacrifiée pour te sauver. »

     

     

    Pendant ce temps, dans un cachot, à Castel, Élysio me frappait, me fouettait, et me torturait, tel un animal.

     

     

    « Dis-moi où se trouve la marque sur laquelle Anathos a réussi à prendre possession de toi, et je t’épargnerai !! » Me cria-t-il.

     

     

    Malgré le sang qui dégoulinait de ma chaire, je résistais :

     

     

     « Jamais !! Plutôt mourir, que de mener Alysia à la destruction !! »

     

     

     

    Je referme mon carnet. Soupirant. J’avais vécue tant d’atrocités, pendant mon périple, mais je dirai que celle-ci était la pire. Ou pas.

     

    Dans le vaste château de Casthel, mon passe-temps habituel continu en et encore : Elysio prend un malin plaisir à me fouetter, comme d’habitude !

     

    Je sais que c’est étrange, mais j’ai l’impression que je commence à m’habituer aux coups de fouets qui frappent douloureusement mon corps. C’est très difficile de supporter cela en permanence. Autant plus qu’il perd son temps, et que moi, je perds tout espoir de vivre. Car au fond, je suis certaine qu’il sait depuis le début de cette histoire, que je ne dirais rien. Plutôt mourir !

     

    Mais ce qui est arrivé cette fois-ci, tu ne vas pas en croire ton texte, cher carnet.

     

    C’était un matin, un matin comme les autres. Comme à mon habitude, j’avais passé une très mauvaise nuit, enfermée dans mon cachot. À priori, c’était normal.

     

    Pourtant, je n’aurais jamais devinée que ce matin-là, Gryf aurait défoncé la porte pour me sortir de là, ainsi que tous mes amis réunis.

     

     

     « Ah. Shimy ! Tu es là ! Tiens bon, nous allons te sortir d’ici ! », Me dit Gryf, en essayant de me rassurer.

     

     

    J’écarquillais de grands yeux pleins de surprise.

     

     

    « Gryf ?! Mais, qu’est-ce que tu fais ici ?!! »

     

     

    Le jaguarian commença à se mettre dans une posture « héroïque », et me dit, d’un air vantard :

     

    « Tu ne pensais tout de même pas, que ton héros préféré ne viendrait pas te sortir d’ici, quand même ! »

     

    Je le regardais d'un air désespéré.

     

    "Imbécile !

     

    Jadina se pencha à l’oreille de Gryf, et lu chuchota :

     

     

    « Complètement dépassée, ta technique de drague ! »

     

     

     

     « Oh ! Ça va, hein ? » Lui répondit-il, vexé.

     

     

    Danaël, Razzia, Ténébris et moi, éclatâmes de rire.

     

     

     

     « Hi hi ! C’est vrai que ce moment était hilarant ! Surtout quand Jadina a commencée à gifler Gryf, qui lui, en colère, lui fit la tronche, jusqu’à ce qu’Elysio débarque, puis, nous mettent tous au cachot ! Cela, c’était moins drôle ! Je me souviens que nous avions essayée d’élaborer tous les stratagèmes du monde pour fuir cet endroit de malheur… »

     

     

     

    Je range mon carnet dans une commode.

     

    Je le ressortirai bientôt, fin de relater la suite de nos aventures !

     


    13 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique